Actions nationales menées par et pour l'association

L'Enfant Bleu - Enfance Maltraitée

Depuis la fondation de l'Association nationale de l'Enfant Bleu à Paris par Lorène RUSSELL en 1989, diverses actions contre la maltraitance faite aux enfants sont menées par et pour l'Enfant Bleu.

Ces actions ont été rendues possibles par les soutiens apportés à l'association parisienne.

Elles ne sont pas toutes relayées ici : rendez-vous sur le site de l'association parisienne pour plus d'informations !

  • Encore et toujours :

L'association l'Enfant Bleu - Enfance Maltraitée milite pour faire abolir le délai de prescription en matière de mauvais traitements et agression sexuelle infligés à un mineur.

  • Depuis le 20 novembre 1989 :

Le 20 novembre 1989, date de la signature de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, est commémoré chaque année à sa date anniversaire : c'est la Journée Internationale des Droits de l'Enfant à laquelle l'association l'Enfant Bleu - Enfance Maltraitée se joint.

  • 1998-2000 :

Campagne nationale d'affichage pour l'association l'Enfant Bleu - Enfance Maltraitée avec le soutien du Lions Club International :

affiche enfant bleu 1998 lions club international

Impression de livres de prévention à usage scolaire "La légende de Biblou", scénario de Lorène RUSSELL, Illustrations de Iwan LEMAIRE :

legende biblou enfant bleu
  • 2010 :

Campagne d'affichage à Paris à compter du 9 novembre 2010 : l'affiche reçoit le soutien de notre marraine, Marlène JOBERT, associée au slogan : « Guérir de son enfance, c'est donner à l'avenir toutes ses chances ».

affiche enfant bleu marlene jobert 2010
  • Octobre 2012 : nouveau logo !
logo association enfant bleu maltraitance
  • 2015 :

Publication du sondage Louis HARRIS - l'Enfant Bleu : suivre ce lien vers nos actus de mars-avril 2015 ainsi que ce lien direct vers le site Louis HARRIS pour en savoir plus.

▲ Haut de page

Actualités

▲ Haut de page

Octobre 2018
Pétition "Le massacre des innocents".

Vous aussi, soutenez cette pétition lancée par Françoise LABORDE !

▲ Haut de page

▲ Haut de page